Skip to content

8 avril 2015

6-Prix du Pétrole : « Cheikhs contre schistes », ou « Princes contre mollahs » ?

by D.Venet

Sous la plume de Jean-Michel Bezat, Le Monde du 23/3/15 évoque les efforts de l’Arabie Saoudite pour faire baisser le prix du pétrole dans le but de tuer le développement de la production américaine de pétrole de schistes (shale oil) : le combat « Cheikhs contre schistes ». (Prix du pétrole : l’OPEP n’agira pas seule)

Dans cette hypothèse, les USA attaqués devraient réagir ; or il ne semble pas que l’action Saoudienne émeuve outre mesure le pouvoir politique américain.
Après tout, si les producteurs de pétrole de schistes sont touchés, l’économie américaine dans son ensemble bénéficie d’une baisse des prix du pétrole, baisse qui de plus touche au premier chef les Russes avec lesquels les USA sont aujourd’hui en froid.

Je rajouterai à cela un élément plus technique. La mise au point des méthodes de production d’huile ou de gaz de schiste a nécessité de très gros investissements et des forages par dizaine de milliers, effort consenti sous l’énorme pression qu’a constitué l’envolée du prix du baril au dessus de 100$ – puissant stimulant de la remise sur le devant de la scène du rêve américain d’indépendance énergétique.

Ces techniques de production sont aujourd’hui au point ; elles sont très bon marché pour le gaz, plus chères certes pour l’huile.
Mais elles ont surtout une caractéristique fondamentalement différente des autres productions de nouvelles réserves conventionnelles telles que l’offshore profond, l’Arctique, les huiles lourdes du Venezuela et autres schistes bitumineux canadiens : elles sont très souples et très réactives aux évolutions de prix .
En effet, la production de gaz et huile de schistes ne nécessite pas la réalisation de méga projets dont l’unité de compte est la dizaine de milliards $ (avec un temps de réalisation en années) qui sont l’apanage des nouvelles réserves conventionnelles citées plus haut, mais la multiplication de petits projets (des forages à terre) dont l’unité de compte est plutôt la dizaine de millions de $ (avec un temps de réalisation en mois).
Il existe environ 2000 appareils de forage (les rigs) en activité aux USA, qui passent en permanence d’un site à l’autre, du gaz au pétrole et du pétrole au gaz selon les cours des hydrocarbures ; cette versatilité peut être suivie sur les sites internet de « rig count ».
Le cout de production du gaz de schiste aux États-Unis restant très bas versus le GNL qui pourrait le remplacer, les rigs peuvent se mettre à l’abri économiquement sur des prospects « gaz » quand les prix du brut sont bas, et repasser quasi instantanément à la production d’huile quand le baril augmente.
En conséquence, le combat Cheikhs contre schistes est forcément perdant pour les Cheikhs : sauf à accepter un prix max du pétrole de 40$ ad vitam, ils ne pourront jamais tuer définitivement les huiles de schistes qui renaitrons de leurs cendres dès que le baril remontera.

Les Saoudiens étant de fins connaisseurs du monde pétrolier, ce raisonnement ne leur a pas échappé.
Étant par ailleurs de fins stratèges, ils ne mènent pas une guerre « Cheikhs contre schistes » pour la perdre.

Mais est ce vraiment cette guerre-là qu’ils mènent ?

Examinons une autre piste de réflexion.

Le bas prix du baril touche tous les producteurs.
Nous avons évoqué plus haut le fait que les USA voient d’un bon œil les difficultés de la Russie.
Pour l’Arabie Saoudite, le grand concurrent est aujourd’hui l’Iran comme le dépeint le Monde daté du 8/4/15 (Le réveil de l’Arabie Saoudite face à l’Iran) .

Aujourd’hui, l’Iran est affaibli par des années de sanctions, alors que l’Arabie Saoudite a profité à plein des prix du pétrole très élevés : elle dispose de réserves financières considérables qui lui permette de tenir des années de vaches maigres, ce qui n’est pas le cas de son concurrent.
Or ce concurrent est sur le point de revenir dans le concert des Nations, et ce faisant de reconstituer sa puissance…sauf si les prix du pétrole restent bas : « Cheikhs contre schistes » ou plutôt « Princes contre Mollahs» ?

D.Venet

Télécharger cet article : 150407 Cheikh vs schistes ou Princes vs Mollahs

Read more from Article

Comments are closed.